Écoute, délicatesse

Par Guillaume Bertrand.

Discuter dans le calme, penser, encourager, trouver des moyens, avancer… Profiter du présent.

Jamais trop quétaine, toujours si merveilleux pour les oreilles, je suis encore heureux lorsque je suis dans un café (ou un autre lieu) et que je surprends une conversation entre deux personnes qui de un : Ne se hurlent absolument pas par la tête puis de deux : Acceptent une réponse sans dire de remarque étrange, inutile ou même blessante. C’est rare, et il est temps de le souligner.

Ce que j’ai entendu donc, dans La Chocolaterie du Vieux-Beloeil, vaut véritablement de l’or. Sur l’ensemble des gens présents, ces deux filles m’ont inspiré. Non, je ne dévoilerai pas ici, le sujet, mais il n’est jamais simple à aborder. Wow! Du début à la fin, aucune n’a sauté d’étape, aucune n’a crié, puis le non-verbal (regard, gestes et le reste) était parfait. Je fais un article là-dessus car un rendez-vous pour rire ou décompresser, c’est toujours formidable, si précieux et inoubliable, lorsque c’est bien dépensé, et organisé.

Aujourd’hui et sans trop généraliser (au cas où on me le reprocherait), il est fréquent que quelqu’un se mette à texter, à « pitonner » avec son téléphone ou l’ordinateur. D’autres lisent le journal, ou trouvent une autre façon pour perdre du temps, ça devient triste. Également, c’est ultra désagréable lorsque la fille (ou le gars) prend toute la place, se met à péter une coche, à sacrer sans arrêt, et à parler super fort. Même si cela fait partie des malheurs d’être avec ceux qui nous entourent, tout peut être amélioré, et grandement dans les cas que je fais mention. Il est évident que mon texte aurait été le même, avec un ami de plus (ou davantage).

Le but étant de féliciter, à défaut de le faire de vive voix, ceux, celles qui se parlent et comprennent l’importance d’avoir du respect et de l’empathie. Oui se fâcher, oui regarder quelques secondes sur le cellulaire… En n’abusant pas, cependant. Il faut doser, c’est comme dans tout.

En conclusion, allons lorsqu’il y a possibilité, prendre un café avec quelqu’un, lâchons la procrastination, demain tout peut tant être différent. Nous sommes rendus à ralentir, à se voir, vivre à un rythme moins fou.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s