Et elle n’est pas encore à l’école?

Par Laure Rollier.

Si vous êtes une maman Française, que vous avez un enfant entre 2 et 3 ans et qui n’est pas scolarisé, alors vous avez forcément entendu cette « remarque-question ». Moi je l’entends très régulièrement. Pour toutes les mamans Québécoises qui froncent le sourcil en lisant ce début d’article, je vous explique. En France, les petits deviennent des élèves dès l’âge de 3 ans, bien que l’école soit, comme chez vous, obligatoire seulement à 6 ans. Donc, ils entrent en maternelle pour trois ans (petite section, moyenne section et grande section) avant le grand saut vers le Cours Préparatoire (CP) qui est l’équivalent de votre 1ère. J’espère que tout est clair des deux côtés de l’Atlantique…

Les petits Français sont donc en classe dès leur troisième année, plus l’immense majorité. Mais notre particularité est que l’école dès 2 ans est autorisée, même si tous les établissements ne les acceptent pas, environ 40% des écoles publiques. A la rentrée 2013, un enfant de 2 ans sur huit était scolarisé en « Toute Petite Section », notons toutefois que ce chiffre n’a cessé de baisser depuis le début des années 2000. Ceci dit, cela reste quelque chose de courant et encré dans la société Française.

illustration réalisée par Laure Rollier

illustration réalisée par Laure Rollier10

On m’interpelle souvent sur le fait que ma fille ne soit pas encore inscrite en maternelle du haut de ses 30 mois. « C’est la petite dernière, tu veux te la garder encore pour toi? », « Est-ce la petite qui n’est pas prête ou bien est-ce Maman? »… Je remercie ces personnes de s’intéresser autant à l’éducation, la construction et aux capacités cognitives de ma fille mais « nous » allons très bien. Merci. La pédopsychiatre Myriam Szejer, dans son livre « L’entrée à la maternelle: une grande aventure pour l’enfant » explique: « Entre 2 et 3 ans, un enfant est en pleine construction de soi et a besoin de nommer, d’apprendre et d’harmoniser ses sensations et celles de l’autre. Avec vingt-cinq à trente élèves dans sa classe, une institutrice, aussi bienveillante soit-elle, n’est pas assez disponible pour aider chacun à construire son identité. » Chaque parent y trouvera son compte ou non. Toujours est-il que beaucoup de facteurs entrent en jeu dans leur décision; économiques, sociaux… Ce n’est pas forcément facile pour tout le monde. Evidemment. Alors à cette sempiternelle question, moi je dirais: Si vous en avez la possibilité, pensez en priorité à votre petit bout. Posez vous les bonnes questions. Il peut être gardé par sa maman mais avoir une vie sociale épanouie, oui je vous assure! Un enfant ne ressemble pas à un autre, même au sein d’une fratrie. Qu’il aille à l’école maintenant ou dans six mois, ils seront tous en Cours Préparatoire au même moment. Et oui.

« Et elle n’est pas encore à l’école? »
« Non, elle n’est pas encore à l’école. Elle apprend à se construire dans un environnement qui lui est familier et protecteur, elle apprend à se connaitre individuellement avant de se confronter à un groupe, elle profite de ses deux heures de sieste quotidienne sans contrainte, elle évolue pas à pas, à son rythme. Elle entrera à l’école à trois ans et aura bien le temps de suivre un emploi du temps qu’on lui imposera. »
Tiens si on prenait un point de vue q

Et elle n’est pas encore à l’école?

uébécois sur la question?

Publicités

2 réflexions sur “Et elle n’est pas encore à l’école?

  1. J’espère sincèrement que nos petits québécois n’auront jamais à vivre l’école aussi tôt! D’ailleurs, quelques pédiatres d’ici n’encouragent même pas les services de garde avant l’âge de 2 ans…Tout un paradoxe n’est-ce pas? Personnellement, ça m’aurait brisé le cœur de me séparer de ma mère aussi jeune. Moi-même maman de deux jeunes adultes, bien égoïstement, j’ai profité de leur enfance au maximum avant qu’elles quittent la maison pour la maternelle. Elles m’en remercient aujourd’hui, heureuses d’avoir eu la chance de vivre leur enfance à la maison.

    • J’ai entendu un jour une instit dire que l’avantage des « pré-scolaire » (enfants qui vont à l’école avant 3 ans) c’était de « sortir plus tôt les enfants de leur famille » (sic)… alors je veux bien que certaines familles soient nocives (je pense aux maltraitances et autres) mais mon Dieu, comment confier mon enfant à quelqu’un qui d’emblée pense qu’il y a nécessité à l’éloigner de moi pour lui ouvrir (enfin!) les portes de l’éducation…. -_-‘

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s