Le visage de la résilience

13528492_522972614563466_4140974372964438199_oPar Mélanie Poitras, psychoéducatrice. 

La résilience est un terme utilisé dans différentes disciplines. Par exemple, en physique la résilience est définie comme la capacité d’un matériau à résister à un choc. En psychologie, la résilience se définit comme la capacité d’un individu à résister psychologiquement aux épreuves de la vie, à ne pas se décourager et à se relever (source : http://www.toupie.org/Dictionnaire/Resilience.htm).

Quelle est la définition de la résilience pour vous ?

Je vais vous parler de ma définition de la résilience suite à l’ouragan Matthews qui a frappé de plein fouet ma ville adoptive, la ville des Cayes dans le Sud d’Haïti.

Étant intervenante depuis plusieurs années avec des clientèles très vulnérables, je pensais avoir compris ce qu’est la résilience. C’est ce que je dis d’ailleurs à mes étudiants québécois. La résilience c’est la capacité des gens à se relever des difficultés, passer au travers les épreuves sans trop d’égratignures. Eh bien, la résilience a peut-être la même définition, mais certainement pas la même signification dans tous les contextes. Dimanche soir ou lundi, je ne me souviens plus tellement le nom des journées n’a aucune signification dans notre réalité actuelle. Bref, dimanche soir ou lundi, nous attendions la tempête. Tous s’y préparaient en fonction de leurs capacités. Laissez-moi vous expliquer….

Les consignes lors d’un ouragan sont très claires. Plusieurs mesures sont mises en place autant par le gouvernement, les institutions communales ou les initiatives privées, cependant tout le monde n’a pas les mêmes moyens. D’une part, au niveau de l’accès à l’information et d’autre part au niveau des facilités pour appliquer les recommandations qui en découlent.

melp4

Photo : Jenny. Habitante de Cayes.

Tout d’abord, pour être atteint par les messages télévisés qui diffusent les consignes, il faut avoir un téléviseur et de l’électricité, ce qui est rare en Haïti. Ensuite, pour recevoir les messages texte de sensibilisation envoyés via les compagnies téléphoniques, il est nécessaire de posséder un cellulaire et d’avoir de l’électricité pour le charger. Viennent après, les messages directement partagés dans les rues, à l’aide de porte-voix, pour tenter de joindre le plus de monde possible.

melp3

Photo : Élena. Habitante de Lozandier

En résumé, il est demandé de faire des provisions d’eau et de nourriture pour 7 jours, mais malheureusement, la majorité des gens ici peinent à se nourrir une fois par jour. Alors, ils n’ont définitivement pas les moyens de faire des provisions. Deuxièmement, il est demandé à tous de s’abriter dans des endroits sécuritaires. Mais encore la, il y a tant de maisons construites en taule, que ce soit en partie ou totalement. Finalement, tous doivent rester informer et suivre les consignes de sécurité des autorités. Il faut par exemple, rester loin de la mer ou des zones à risque d’inondations et mettre en lieu sûr tout ce qui peut être emporté par le vent. Le problème est que ce pays est une île et que les gens qui vivent sur le bord de la mer ont peu d’alternatives pour se trouver eux-mêmes en sécurité. Dites-moi : de quelles façons on peut mettre nos biens en sécurité quand nous ne pouvons pas l’être nous-même?

Il y a quelque jour, nous attendions tous la tempête dans un lieu plus ou moins sécure en appelant le plus souvent possible nos proches que nous savions plus à risque que nous. Ç’a duré toute la nuit et le lendemain, encore. Jusqu’à ce que ça s’arrête complètement dans l’après-midi. Il y avait déjà plusieurs heures que nous n’avions plus de contact avec les zones les plus touchées. Quelle angoisse de ne pas savoir! Un à un, nous sommes entrés en contact nos proches les moins touchés. Puis, le lendemain, le soleil s’est montré timidement à travers les nuages. Quel bonheur!

melp2

Photo : Élena. Habitants du village sucrerie

J’ai reçu plusieurs textos qui disaient la même chose : enfin, le soleil est arrivé! Cependant, pas le temps de se reposer et de se remettre de ce qui vient de se passer. Il faut rapidement ramasser, reconstruire : tout est dans la rue, on ne peut pas passer. On ne veut pas se faire voler non plus. On se serre les coudes et nous comptons sur le contrôle social pour éviter le plus de situations malencontreuses.

Par chance, je n’étais pas à la maison cette journée, je n’ai donc pas vécu aussi fortement l’ouragan et je trouve ça quand même difficile le post-ouragan. Je regarde l’assistante administrative avec qui je travaille. Elle a vécu l’ouragan, dans une petite maison de laquelle une partie c’est envolée pendant la nuit. Dès le lendemain, ses proches et elle étaient à la tâche pour évacuer l’eau. Elle s’occupe de sa famille, sa mère, son père et ses deux petits frères et elle est retournée au travail avec son légendaire sourire. Quelle jeune femme extraordinaire! Je l’admire et elle n’arrive pas à comprendre pourquoi. Je l’admire d’être encore capable de sourire et de dire qu’il y en a qui sont encore plus mal pris que nous. Nous sommes tous vivants. Ça, c’est de la résilience à son état pur. Cette résilience que ce peuple haïtien a et qui est en tout point impressionnante.

melp

photo : Jenny. Habitants de Cayes.

Ça fait maintenant plus d’une semaine que ce monstre est passé et c’est difficile de voir les images, c’est difficile de gérer l’impuissance face à ce désastre. Il aura été impossible de l’éviter, même s’il y a toujours place à amélioration dans la planification. Mais la seule chose à faire c’est d’être résilient, de se relever et penser qu’un jour ça sera mieux. Et moi, pour faire face à toutes ces émotions, pour travailler ma résilience, j’écris ces lignes qui me font du bien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s