Des excuses suffisantes?

Par Caroline Charpentier.

On apprend qu’il est bon de s’excuser. On entend aussi: «faute avouée à demi pardonné». Oui, il peut arriver qu’on commette des gestes ou qu’on ait des propos irrespectueux. Il arrive que sous le coup de l’émotion on réagisse et qu’après réflexion, on se rende compte que certaines limites ont été dépassées. En revoyant ses comportements, on peut s’excuser et prendre conscience de ses actions. En s’excusant on tente d’une certaine façon de réparer notre geste et d’éviter que ça ne se reproduise.

Mais voyez-vous, les excuses qui viennent suite à des propos inappropriés et inacceptables à l’égard d’une personne qui dit avoir été victime d’agression sexuelle, ça ne passe pas. Là ici, je fais référence aux propos de Serge Simard, député Libéral. Ses propos sont irrespectueux et condescendants lorsqu’il commente la situation de Alice Paquet disant avoir été victime d’une agression sexuelle. «On demande très souvent à quelqu’un c’est quoi le nom de ton maire et il ne le sait pas.», a-t-il mentionné en commentant la situation. C’est condescendant comme propos. Et si je vais dans le même sens que sa réflexion, oui il est fort possible que plusieurs personnes ne connaissent pas le nom de leur maire, mais si on a été victime d’une agression sexuelle par ce maire, on saura son nom, soyez-en assuré.

Je suis une personne qui est empathique. Je suis une personne qui est ouverte. Mais, je suis une personne tannée des explications: «Je m’excuse, j’étais en réaction, je ne voulais pas banaliser», dans les contextes d’allégations et d’agressions sexuelles. Je ne dis pas que je réagis toujours à la perfection et qu’il ne m’arrive jamais de parler sous le coup de l’émotion. Je ne demande pas que les gens soient parfaits en tout temps mais, quand il est question d’agression sexuelle, j’ose le demander!

Comme dans le cas de Claude Jutra. J’avais eu les mêmes réflexions suite à la situation. Des commentaires lourds à l’endroit de la victime avaient été nommés pour que des excusent viennent par la suite. Certains vont dire que c’est parce qu’ils ne croient pas à l’histoire, que l’accusé est innocent jusqu’à preuve du contraire. Oui, c’est possible et oui vous pouvez avoir des interrogations. Mais avoir des propos irrespectueux, inappropriés, condescendants et accusateurs, envers la victime, non. Non.

Je ne comprends pas encore qu’il ait de telles réactions, de tels propos quand il est question d’une victime d’agression sexuelle. Et malheureusement, ce genre de réaction ne fait qu’augmenter la peur chez les victimes de dénoncer. Pourquoi certaines personnes attendent des semaines, des mois, voire même des années avant de parler? Pourquoi des victimes parlent sous le couvert de l’anonymat? Pourquoi? Parce que ce sont le genre de commentaires qui découragent les victimes à porter plainte.

Que la victime ait une jupe courte ou pas, que sa poitrine soit à la vue ou pas, qu’elle soit habillée ou pas, qu’elle soit dans une chambre d’hôtel ou pas, que sa porte soit barrée ou pas, qu’elle soit étendue ou pas sur un lit, qu’elle soit sous l’effet de l’alcool ou pas, dans aucun cas elle donne le droit à l’agresseur de l’agresser sexuellement. On peux-tu comprendre ça? Prenez le temps d’écouter ce vidéo https://www.youtube.com/watch?v=KKQsBpe-sbM.

Parce qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire auprès de la population, continuons de sensibiliser et utilisons: #AgressionNonDénoncée, lancée par la Fédération des femmes du Québec, «pour permettre de briser le silence».

P.S. Petit questionnement. Concernant Serge Simard, l’Assemblée Nationale se contentera-t-elle de ses excuses et ira ainsi de l’avant?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s