Commotion, le film

Par Caroline Charpentier.

concussion-will-smithVous l’avez vu? Vous prévoyez le voir? Ça ne vous dit rien? Ah, vous pouvez avoir la même face que j’ai par rapport à la sortie du dernier Star Wars (pas trop d’intérêt, comprendre que plusieurs capotes sur ce film!).

Commotion, je l’ai vu le lendemain de sa sortie. J’étais énervée de le voir. Je vais donc vous parler de ma perception de fille qui passe par là: les commotions à répétition et leurs conséquences à court, à moyen et à long terme.

Le film traite du Dr Bennet Omalu, incarné par Will Smith, qui s’attarde au fléau des commotions cérébrales auprès des joueurs de football et les conséquences à long terme, résultant de l’encéphalopathie chronique traumatique (ECT).  Dans Wikipédia, l’ETC «est une forme d’affection cérébrale progressant vers les maladies neurodégénératives, habituellement diagnostiquées post-mortem, après une pratique sportive prolongée émaillée de nombreuses commotions cérébrales.» Il est bien expliqué dans ce film qu’il est fréquemment vu que les commotions cérébrales démontrent des examens normaux et pourtant, des séquelles sont là.

Je paraîtrai vantarde (je m’assume!) mais je peux dire haut et fort que je suis très bonne avec le sujet des commotions. Et je m’en suis faite dire des phrases qui démontrent clairement qu’on est pas encore assez informé des réelles conséquences. «Ah, c’est une mode les commotions, tout le monde à ça aujourd’hui»; même Dr Dave Ellemberg, neuropsychologue spécialiste dans le domaine, disait l’avoir entendu dernièrement. Joe LeConnaissant qui dit qu’il se pète la tête ben des fois et n’a aucun problème. Ouin, la pensée positive un peu trop présente. C’est bon de voir le bon côté des choses, d’être dans le moment présent mais pour les coups à la tête, c’est non négociable!

Ou on prend en exemple ces joueurs d’hockey qui retournent rapidement sur la glace: «Ben là, tu n’es pas un des joueurs de la LNH, eux retournent ben plus vite que toi au travail!». Ah vu de même, c’est vrai! «Ouin mais tu ne fais quand même pas de boxe, toi». Jusqu’aux dernières nouvelles je ne faisais pas de boxe, effectivement! Toutefois, des études démontrent que l’ETC se retrouve aussi chez des gens qui ont pratiqués des activités récréatives et des sports de contact après avoir cumulés des commotions. Je ne dis pas que je suis entrain de m’étiqueter avec une future ETC. Je note des faits sur les séquelles. Et sachant les symptômes de l’ETC, ben je choisirais un décès plus paisible.

Selon moi, pas selon Joe LeConnaissant, il est primordial de continuer à sensibiliser les gens sur les séquelles que peuvent causer les coups à la tête et au corps. Oui, une commotion cérébrale peut résulter d’une chute sur le bassin qui a aussi un impact au cerveau. Et, le corps ne peut pas te garantir pendant combien de coups il sera smatt avec toi. Dans le sens que tu te rétablis, sans trop de séquelles, sans trop de difficultés à cacher les symptômes et à un moment donné, c’est comme si c’était le dernier coup de grâce.

Là, seulement à ce moment-là, j’ai réalisé comment le cerveau était complexe et si fragile…

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Commotion, le film

  1. Pingback: Commotion, le film | musnadjia423wordpress

  2. Pingback: Commotion, le film | nouveau monde

  3. Bonjour Caroline charpentier je vien de voir le film et de mon côté j’ai été victime d’un tcc le 21 nov 2012 et je peux te dire que aucun dr ne veux se prononcer on dirai qu’ils ont peur des tcc p.s je te laisse mon courriel écrit moi j’en aurai long à te dire sur les séquelles

      • Merci encore pour ton commentaire Jonathan.
        Bedard, ça me touche beaucoup de savoir que ça vous a rendu invalide… Ces séquelles qu’il (tcc) laisse, on n’aime pas. Merci pour vos commentaires.
        Ensemble, on n’est plus fort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s