La visite : petit guide de l’imparfaite ménagère

J’hais ça, flasher. « Pour impressionner quelqu’un » n’a jamais été un motivateur assez fort pour me faire faire quelque chose.

Je suis pas jet set; j’hais ça, aller dans des endroits où il y a trop de bruit, où je n’entends pas mon interlocuteur et où il m’en coûte pour garder le sourire alors que je suis surstimulée.

Je me suis départi de toutes mes chaussures à talon haut : pas confortables.

Avant de recevoir de la visite, je suis pas le genre à faire un grand ménage, non plus. Mon chez-moi est propre au quotidien alors à quoi bon?

D’autant plus que les gens que j’invite à la maison, je ne cherche pas à les impressionner avec mes skills de ménagère : ce sont les membres de ma famille, mes amis de toujours. Ils me connaissent justement depuis toujours.

10460552_10153123213780622_7583558189185833009_nIls savent que j’ai tendance à oublier de mettre mes verres au lave-vaisselle et ainsi, à en accumuler une certaine quantité de pièce en pièce. Que je n’aime pas faire mon lit (anyways, parait que c’est pas bon pour les acariens) et que j’ai des calepins/crayons/listes un peu partout.

Plus que mon ménage, ces gens qui viennent chez moi connaissent mes plus grands défauts, mes peurs viscérales, mes plus sombres bibittes. Et le pire – le mieux, en fait – c’est qu’ils m’aiment comme ça. Fou, hen?

Et je serais vraiment, mais vraiment étonnée qu’une de ces personnes m’en veuille parce que je n’ai pas passé la balayeuse dans l’heure précédant son arrivée (de toutes manières, c’est ben mieux la passer après que la visite soit partie, surtout si on a grignoté dans le salon, genre), qu’elle écrive un statut Facebook, photo à l’appui, sur mon lit défait ou qu’elle me flushe de sa vie parce qu’elle avait une miette de petite bouchée pris sous sa chaussette gauche.

Mes amis m’ont quand même vue à l’hôpital, en convalescence, en deuil, en larmes et en morve, en criss, en linge mou avec pas d’brassière, les cheveux gras et/ou le regard vide.

Je pense qu’avec tout ça, s’ils ont décidé de rester, c’est pas un peu de désordre qui va les faire fuir.

Faites comme moi : relaxez, passez pas la balayeuse et accueillez vos invités.

Bon temps des Fêtes, gang!

Publicités

Une réflexion sur “La visite : petit guide de l’imparfaite ménagère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s