Le bilan 2015 et les espoirs 2016 de… Eve Anabelle Saintonge

Par Eve Anabelle Saintonge.

Chère face de pet fin de session, si tu avais su; réflexions de 2015 et espoirs pour 2016

1933400_10154094756710166_6249689045891064813_oDes cernes, des fous rires, des pleurs, des fluctuations d’hormones, un horaire de sommeil variable, c’est le combo en spécial de l’arrivée d’un bébé dans une maison.

Je pourrais vous faire un beau texte sur les beautés de la parentalité, mais je n’en ai pas envie.

En fait, ma gratitude pour 2015 est mon éducation.

Grâce à elle, j’ai décroché un emploi qui m’offre d’excellents avantages sociaux. Grâce à mon éducation, j’ai la bénédiction d’avoir un congé de maternité où le souci financier n’existe pas.

À cause de mon éducation, 2015 a été une année où j’ai lâché prise. J’ai appris à me connaître, à découvrir Rosalie et un nouveau côté de mon mari. J’ai eu le luxe de profiter de la maternité et de la parentalité. C’était ma job pour 2015.

Pas tout le monde n’a ce luxe, j’en suis consciente. Je remercie Dieu de me l’avoir offert.

Mes pizzas pochettes, mon linge en guenilles et mes nuits blanches en ont valu la peine!

Maintenant que je termine mon année au Guatemala en visite chez la famille, je réalise à quel point on est gras dur au Québec. Notre éducation est facilement accessible et notre filet social nous offre mille et une options de réussir. Nos excuses sont des enfantillages pour des personnes qui n’y ont pas accès et qui voudraient changer leur vie. Nos rêves peuvent devenir réalité alors que pour d’autres, ils ne resteront que des fantasmes.

Merci 2015 de m’avoir permis de profiter des sacrifices que j’ai fait pendant 6 ans. Quand je pensais, avec ma face de pet, que peut-être que tous ces efforts ne valaient pas la peine, je me trompais. Maintenant que je peux profiter des premiers fous rires de ma fille, de ses premières expérimentations et découvertes, je suis reconnaissante.

Pour 2016, je nous souhaite de garder notre curiosité piquante de vie. Elle nous surprend à nous développer dans des domaines qu’on n’aurait jamais pensé. Elle nourrit notre soif de vivre. Et honnêtement, qu’y a-t-il de mieux que d’aimer vivre?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s