Soi et les autres

Par Stéphanie Deslauriers.

Apprendre à s’accepter, s’accueillir, s’aimer, gérer nos émotions… tout ceci est un défi énorme, un travail de toute une vie.

Arriver à s’aimer non pas « malgré » mais « avec » nos limites, nos bibittes, notre « caca émotionnel », comme disait un collègue psychoéducateur, ça prend du temps. Et de la volonté. Et une certaine capacité d’introspection. Et de l’empathie envers soi. Et de la compassion.

Alors, qu’en est-il de notre acceptation des autres, avec qui on est en relation?

Autrui vient aussi avec son baluchon d’expériences – positives comme négatives. Et c’est à ce moment que se rencontrent nos blessures. Dans certains cas, le fait de s’exposer tel qu’on est amène à une reconnaissance, une connexion à l’autre. Nos bibittes se retrouvent et se sentent moins seules.

Mais il arrive aussi que nos bibittes se réactivent à la rencontre de celles de l’autre. Et ça, ça peut mener à des amitiés toxiques, intenses et / ou explosives. On peut travailler très fort pour garder cette personne dans notre vie et souvent, on arrive au bout de cette amitié énergivore d’un côté comme de l’autre. Ça m’est arrivé d’entretenir ce genre de relations. Un temps, du moins.

Parce que s’il m’est arrivé de prendre la décision de m’éloigner, il m’est également arrivé de me faire tasser.

Je me suis éloignée, souvent parce que certains amis avaient des attentes de psychoéducation à mon égard – même si c’était implicite. C’est l’fun, avoir un grand cœur, d’aimer ses amis, de vouloir leur bien-être. C’est moins drôle quand il faut être constamment en intervention avec eux, quand ils ne savent pas grand-chose de nos blessures parce qu’ils sont trop pris par les leurs pour être réceptifs et disponibles à autres choses. Et c’est la réalité de bien des collègues en relation d’aide, j’ai l’impression. Un piège qui nous guette! Comme me disait un collègue travailleur social, on se doit d’être bien entourés. Notre travail est extrêmement prenant au plan émotif, aussi bien axer sur des relations personnelles nourrissantes, saines et énergisantes. (Ceci ne veut pas dire de ne pas être là quand un ami vit une passe difficile! Seulement, quand cette « passe difficile » semble plutôt être le mode de fonctionnement de l’ami, c’est plus risqué pour notre santé mentale.) Sans quoi on se retrouve constamment en mode intervention.

Pour ma part, certaines personnes sont parties d’elle-même, toutes pour des raisons semblables, j’ai l’impression : la peur de voir ma vulnérabilité, c’est-à-dire quelqu’un de  de fonceur, d’aidant, de performant, de compétent. Et quand cette vulnérabilité atteint un sommet – ou plutôt, une profondeur – intense en raison d’un trouble d’adaptation, comme il était écrit sur le petit bout de papier me menant à un arrêt de travail de plusieurs mois, il y a de cela près de trois ans, ça donne parfois envie de fuir.

38fad277a0cdbc642a0208e08986e2c3

Il m’arrive souvent de penser à ces quelques personnes (elles sont peu nombreuses, heureusement!) disparues, effrayées – voir dégoûtées – par mon côté sombre. Je m’ennuie parfois d’elles, de certaines discussions, de certains moments qui ont été charnières pour moi. Mais je réalise que je m’aime et que j’aime suffisamment pour me respecter dans mes relations amicales et désirer cet amour en retour, sans compromis. Si une personne n’est pas en mesure de me l’offrir, c’est plate. C’est un deuil à vivre. Une déception à essuyer. Et ainsi va la vie qui va, comme le chante mon père.

Je vous souhaite une poignée d’amis sélectionnés avec soin avec qui vous vous sentez vraiment libres d’être vous-mêmes.

Publicités

Une réflexion sur “Soi et les autres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s