Aimons, aussi.

L’ensemble des collaboratrices de ce blogue sommes d’accord : nous sommes horrifiées devant tant de haine : de la part de l’ÉI et de la part des autres, ceux qui restent, regardent, contribuent à faire circuler les images horribles, ayant soif de sensationnalisme; ceux qui signent une pétition pour empêcher l’accueil de réfugiés syriens, ces citoyens qui tentent de fuir l’extrémisme et la haine.

Un tweet plein de bon sens

Un tweet plein de bon sens

Pour Stéphanie Deslauriers, les phrases du type : « Je ne suis pas raciste, mais… ».

Si ta phrase commence ainsi, c’est que tu es raciste. Même si t’as « un ami noir ». Mon chum a dû fuir le Chili, en 1973, suite au coup d’état de Pinochet. Il avait 4 ans, sa soeur 5 et son frère 6. Ils ont dus quitter leur maison familiale avec leur mère pour se réfugier en Argentine, jusqu’à ce que leur père les retrouve puis, jusqu’à que qu’ils obtiennent leurs papiers pour le Canada. Mes ancêtres maternels sont innus. Ils ont été envahis par les colons français et aujourd’hui, on leur demande de rester dans leurs réserves et de se faire parce que « ils ne payent pas d’impôts ».

Caroline Charpentier réagit en disant ceci :

Je vois cet élan de solidarité pour la France et c’est très touchant. Et à la fois, il a d’autres tragédies qui surviennent et qui, malheureusement, n’obtiennent pas autant de soutien. Pourtant chaque tragédie devrait attirer l’attention.

En effet, on est outrés lorsque nos cousins, qui nous ressemblent avec leur langage et leur peau blanche, se font tuer comme ça, lors d’un concert – avec raison. Pourquoi ne sommes-nous pas capables d’autant d’empathie envers nos cousins libanais? Syriens? Iraniens? « Ben, c’est prouvé scientifiquement que, quand des personnes d’une culture semblable à la nôtre vit un drame, on a tendance à plus s’identifier à eux donc, à se sentir plus empathiques – et sympathiques ». Oui, merci, je connais bien ce principe de psychologie sociale. Ceci explique cela. Mais ne l’excuse pas. N’excuse pas qu’on se ferme les yeux sur tant d’autres horreurs.

Eve Anabelle Saintonge déplore les jugements envers les réfugiés. « Eux-mêmes fuient le terrorisme et revivent leurs traumas dans le pays où ils pensent être en sécurité ».

Kharoll-Ann Souffrant abonde dans le même sens : « Je suis découragée par la pétition ayant obtenu, jusqu’à maintenant, 45 000 signatures afin que le Canada n’accueille pas de réfugiés syriens. On tend aussi à oublier que 9/10 victimes du terrorisme sont des musulmans ».

Informons-nous responsablement

Informons-nous responsablement

Annie Murphy réagit ainsi : « Y’a tu moyen d’arrêter de voir des races pis des religions? De voir des menaces où il y en n’a pas? D’arrêter d’être ignorant par choix?

On pourrait pas plutôt se rappeler qu’on est tous humains? »

En effet, beaucoup de désinformation circule, présentement, en lien avec les événements de Paris – et de tant d’autres choses! Ces fausses informations font régner la peur…bref, l’objectif ultime du terrorisme.

Alors, comme on tente de le faire depuis la création de ce blogue, en 2010 : connaissons. Faisons connaitre. Car les préjugés (et la peur) découlent de la méconnaissance.

Aimons, aussi.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s