Je mérite mieux

Ce texte est une gracieuseté de Kharoll-Ann Souffrant.

Comme beaucoup de gens, j’ai passé une partie de ma vie à m’investir en des gens qui n’en valaient pas la peine ou qui me traitaient tout simplement comme une option. Des gens pour qui je n’étais pas indispensable ou qui étaient carrément indifférents à mon égard. Ce ne fut pas le cas de tous, fort heureusement : des personnes significatives qui ont traversé le temps et les tempêtes, il y en a eu plusieurs. Mais des gens pour qui ça n’a pas été le cas, il y en a eu suffisamment pour que ça ait un certain impact chez moi. On a tous connu des déceptions de ce genre. Et j’ai appris plusieurs choses de ça.

Aujourd’hui, je me respecte beaucoup plus et je me dis que si une personne ne fait pas les efforts (et ça ne devrait même pas être un « effort » soit dit en passant) nécessaires pour m’inclure dans son quotidien, eh bien c’est qu’elle n’en a pas envie et que je ne fais pas partie de ses priorités. Et c’est tout à fait correct. Je respecte ça à 100% et ça ne m’atteint plus autant. Lorsque ça se produit, je me dis que j’ai la responsabilité envers moi-même de ne pas rester là. Parce que le comportement de l’autre ne risque pas changer avec le temps. Je sais aujourd’hui que je me dois de ne pas rester là parce que je sais maintenant que je mérite mieux.

J’applique ce principe dans toutes les relations que j’entretiens avec les gens autour de moi.

Et, plus le temps passe, plus j’ai un besoin viscéral de crier qui je suis. De me montrer avec mes forces, mes faiblesses, mes vulnérabilités et mon passé. Je carbure à la vérité et je suis allergique depuis toujours aux mensonges, aux non-dits et à la bullshit. Aujourd’hui, je n’ai plus envie de faire de compromis là-dessus parce que j’ai beaucoup trop sacrifié mon propre bonheur pour faire plaisir aux autres. J’ai souvent donné à certaines personnes qui m’ont redonné très peu en retour, voire rien du tout. Alors aujourd’hui, je me choisis. Je me dis que je suis à prendre tout entière. Je me dis qu’en étant moi-même, je vais naturellement être mise en contact avec les gens qui vibrent aux mêmes choses que moi et éloigner ceux qui n’étaient pas réellement faits pour moi. Et c’est correct que ce « triage » se fasse. C’est même souhaitable. Ça fait partie de la vie que des liens se forgent et que d’autres se détissent. On apprend de chacune des personnes qui sont de passage dans nos vies.

texte-amitie-courtCe n’est pas le chemin le plus facile ou le plus aisé lorsqu’on choisit d’être non conformiste. L’authenticité est un acte de courage dans une société qui est axée sur le paraître et la performance. Mais je fais ce choix, quitte à marcher en solitaire sur ma route. Le vieil adage dit « Vaut mieux être seule que mal accompagnée » et je le pense foncièrement. Aujourd’hui, je priorise mon bonheur, mes envies, mes aspirations et mes espoirs. C’est ce que j’ai de plus précieux. Et personne n’en prendra soin si je ne le fais pas moi-même. Aujourd’hui, je refuse d’entrer en relation avec des gens qui viennent mettre tout cela en péril. Parce que quand on est en relation avec les bonnes personnes, c’est sensé nous rendre plus libres et plus épanoui qu’on ne l’est déjà. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il y a anguille sous roche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s