2015 : Se fixer des objectifs réalistes

Je n’aime pas nécessairement le concept de « prendre des résolutions ». Je pense qu’il s’agit d’une bonne stratégie marketing pour tous les gyms et les fabriquants de barres tendres « low calory » de ce monde.

Alors, je préfère me fixer des objectifs, après avoir fait un bilan de l’année qui vient de se terminer (Oui, on est le 20 janvier, non, je ne sais pas jusqu’à quand dans l’année on peut continuer de se souhaiter « Bonne Année!!! »).

Et, en bonne psychoéducatrice qui aime faire vivre des réussites en offrant des défis stimulants donc, un peu déstabilisants mais pas trop (pour garder la motivation bien vivante), je me suis fixé UN objectif : accueillir ce qui vient. Non, même pas « accepter ce qui vient » (pas réaliste pour moi). Mais accueillir, ça, oui.

Ça veut dire de me calmer le pompon, de prendre le temps de contempler, de regarder ce qui se présente à moi, de voir les périodes d’accalmie comme un bon moment pour avancer mes projets en cours, pour me reposer, me mettre du vernis à ongles et regarder l’émission Friends (maintenant disponibles sur Netflix!!! (Ne me cherchez pas lors des événements où je suis supposée être : je suis devant ma tivi)).

Ça veut dire aussi d’apprécier lorsque j’ai des offres intéressantes, de prendre le temps de célébrer mes réussites et accomplissements (ainsi que ceux des autres, évidemment).

Ça signifie être vraiment contente pour les autres, lorsqu’ils vivent de belles choses.

Ça implique d’être vraiment « toute là » quand je fais quelque chose, peu importe ce que c’est (le vernis à ongles ou l’écriture d’un manuscrit).

Librairie À Lire L'Éphémère Stéphanie Deslauriers

Crédit photo : Rodrigo Gutierrez

Et en 20 jours, j’ai déjà vu les effets positifs de cet « accueil de ce qui vient »; j’ai adopté un chat de la SPCA Montérégie, Harold Watson, j’ai vu mon roman L’Éphémère bien placé en vitrine de la librairie À Lire, j’ai eu une demande de conférence, de nouvelles demandes de suivis psychoéducatifs, une critique élogieuse de mon roman, la publication de la vidéo de ma conférence TEDx Québec « La résilience se trouve dans les livres » et tout juste hier, je suis embarquée sur le CA de l’Association des écrivains québécois pour la jeunesse (AÉQJ)!

Déjà, en 20 jours, j’observe donc que je réussis à atteindre mon objectif, parce qu’il est réaliste pour moi, lorsque je considère mes forces, mes limites et mes besoins.

Et vous, quel objectif vous êtes-vous fixé pour l’année à venir? Est-ce réaliste? Motivant?

Publicités

2 réflexions sur “2015 : Se fixer des objectifs réalistes

  1. Ben dis donc…Tu aurais du être philosophe LOL.. Mais peut-être, sûrement même, tu dois l’être pas qu’un peu..
    Je ne me suis pas fixé d’objectifs particuliers, si ce n’est m’accorer plus de temps pour faire du sport, et tenter d’être à l’écoute des autres… être présent pour les aider..
    Est-ce réaliste ? Je pense, je fais cela depuis longtemps je pense, donc c’est plutôt un objectif de .. continuité. car il ne faut pas perdre la foi en son prochain, malgré des évènements qui peuvent parfois vous faire douter de « l’autre »… (cf les derniers drames ici, en FRANCE)..
    Une chose est sûre… un objectif totalement réalisable est de continuer de lire tes billets… c’est toujours une véritable saveur.
    Bien à toi ;-))

    • Ooh quel beau message!

      En fait, je suis convaincue que la relation d’aide et la philosophie sont très rapprochées :)

      Et oui, c’est une excellente idée de se fixer des objectifs à maintenir!

      Merci pour tout :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s